Le Clito boit la tasse.

Concours: Prix San-Antonio
104 pages
Par Claude Picq
À propos de l'auteur
Claude Picq

Claude Picq, est né fin 1953 à Ivry sur Seine (94) et a toujours vécu en banlieue parisienne. Il a été poursuivi, péniblement, par les études (faute de les avoir poursuivies lui-même) jusqu’au Bac et est aussitôt entré dans la vie active par la voie bancaire (secteur qu’il quitte avec joie en 2016). Comme tout un chacun il a fondé une famille, puis une autre. Il traverse son temps avec une forte conscience de sa brièveté et s’étonne chaque jour de la vacuité humaine. Les règles, la hiérarchisation de la société, les croyances sont pour lui autant de notions insondables quand il se replace dans cet univers sans fin et ce temps sans limites qui lui servent de décor. Très tôt il a eu goût pour la lecture. Notamment les romans. Tout y passait, Céline, Dard, Malet et bien d’autres. Et très tôt aussi il a ressenti le besoin d’écrire. Mais ses velléités littéraires ont été longues à aboutir. Un premier roman en 1994 (Les cinq doigts de Dieu n’y vont pas de main morte. Éditions Publibook) où il règle ses comptes pêle-mêle… Et puis douze autres depuis, publiés sous son pseudonyme de Cicéron Angledroit : (« Sois zen et tue-le », « Nés sous X » et « Fallait pas écraser la vieille », « Riches un jour, morts toujours », « Qui père gagne », « Hé cool, la Seine », « Tout est bon dans l’boulon » et « Y a toujours un môme qui braille quelque part », « Tiens bon l’pinceau, y a des coulures » et « Tel est pris qui croyait pendre », « Comme un cheveu sur le wok », « Descente à Ménilmontant ». Éditions du Palémon), dans lesquels il utilise l’humour pour exprimer ses quatre vérités sans esprit revanchard (a-t-il une revanche à prendre d’ailleurs ?). Affaire à suivre ! Communiquons : cicangledroit@aol.com Echangeons : «angledroitciceron» sur Instagram. Actualité : www.ciceron-angledroit.fr